Aytré : la commune

La commune couvre une aire de 12,22 km2. Elle est située au sud de l'agglomération de La Rochelle, Aytré est limitrophe de La Rochelle, de Périgny, de Saint-Rogatien, de La Jarne et d’Angoulins.

Le littoral de la commune s'étend, au nord, de la pointe de Coureilles (limite de la baie de La Rochelle) à la pointe du Chay, au sud, en limite de la commune d'Angoulins et fait apparaître deux formes : l'une, au nord, est formée de petites falaises calcaires et blanches, la pointe de Roux, jalonnée de parcs à huîtres à son pied et de quelques carrelets. et l'autre, au sud, est une baie sableuse, la plage, longue de 3,5 kilomètres, constituée de sable fin et formant une large anse peu profonde entre deux promontoires calcaires, dénommée anse de Godechaud.

Aytré occupe une position de carrefour de voies de communication. Carrefour routier, à l'intersection de la N 137  et de la D 939, elle est aussi traversée par deux lignes de chemin de fer, l'une au nord, l'autre à l'ouest où celle-ci longe le littoral. Ces deux voies ferrées se rejoignent dans le quartier de Bongraine, en limite de La Rochelle. L'ancienne gare du centre-bourg a été fermée mais une nouvelle gare a été aménagée sur la ligne entre La Rochelle et Rochefort. Cette dernière, la gare d'Aytré-Plage accueille les trains TER et connaît une fréquentation importante.

Les quartiers sont tous liés au centre-bourg par une urbanisation continue, soit industrielle, soit résidentielle.

Au nord on trouve les quartiers de Bongraine, la Courbe, la Petite Courbe, la Maison Blanche, la Désirée, les Treilles, le Gros Caillou et les Cottes-Mailles.

Belle-Aire est une zone d’activés économiques située à l'est de la ville, au-delà de la rocade péri-urbaine, à moins d'un demi-kilomètre de La Jarne.

À l'ouest, la petite Couture et le Fief des Galères sont des quartiers situés entre le littoral et le centre-bourg.

Enfin, au sud-ouest, la Plage-d'Aytré est le quartier balnéaire d'Aytré avec sa longue plage ouverte sur une baie évasée, son hôtel et ses campings.

En 2009, Aytré comptait 8 858 habitants, ce qui correspondait à une augmentation démographique de 14,3 % par rapport à 1999 et à une densité de 724h/km2.

Évolution de la population :

1793

1801

1806

1821

1831

1836

1841

1846

1 036

758

1 038

1 185

1 320

1 390

1 453

1 451

1851

1856

1861

1866

1872

1876

1881

1886

1 463

1 466

858

837

766

840

923

913

1891

1896

1901

1906

1911

1921

1926

1931

1 019

1 102

1 099

1 149

1 333

1 436

1 645

2 157

1936

1946

1954

1962

1968

1975

1982

1990

2 067

2 335

3 021

5 302

6 197

6 812

7 278

7 786

1999

2006

2009

 

 

 

 

 

7 751

8 687

8 858

 

 

 

 

 

Le 21 mai 1858, la partie nord de la commune d'Aytré (quartiers actuels des Minimes et de Tasdon) est

 rattachée à La Rochelle.

 

L'histoire d'Aytré se trouve sur Wikipedia

Voir l'histoire d'Aytré par Arcère

L’ouvrage de référence pour l’histoire d’Aytré est « aytré », paru en 1996 écrit par Jacques Larfeuil, Robert Brochot, Christian Lorteau et René Taillefet.

 carte-d-aytre-1.jpg

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau