Châtel par francebalade.com

« Les Sires de Châtelaillon

Au début du Xème siècle, l'Aunis, qui à cette époque dépend du Poitou, constitue une Vicairie (Viguerie). Celle-ci est divisée en trois vers 950 : Bessac, Saint-Jean-d'Angély et Saint-Jean de Châtelaillon. Cette dernière ville est pourvue d'un château qui prend le nom de celui qui l'a bâti: Allon, d'où Châtelaillon et c'est alors le nom que prend la Vicairie.

Le premier Sire de Châtelaillon, Isembert I, apparait en 969 avec des dons qu'il fait à l'Abbaye de Saint-Cyprien. Il a pour fils Ebles I de Châtelaillon et leurs successeurs s'appellent alternativement Isembert et Ebles. Les Sires de Châtelaillon sont les Seigneurs principaux de l'Aunis (devant les Sires de Surgères et de Mauzé) et ils figurent souvent dans l'entourage du Comte de Poitiers. Ils possèdent plusieurs châteaux comme ceux de Lisleau, Fouras et Soubise.

Ebles II et son successeur Isembert III engagent une politique d'accroissement de leur domaine aux dépens des Abbayes de Vendôme, de Saint-Maixent et de Saint-Jean-d'Angély. Ils agissent en se préoccupant peu des récriminations de l'Eglise et du mécontentement du Comte de Poitiers, Guillaume VIII, qui finit par lever une armée contre eux, et les vaincre de haute lutte. Les Sires de Châtelaillon rentrent alors dans le rang. »

Retour à histoire des voisins, Châtelaillon

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau