Donation de maison et vignes sises à Rompsay

L’abbaye de Fontevraud possédait en Aunis deux  prieurés  dont il ne reste plus aucun vestige.

 Le plus important des deux était le prieuré  Sainte Catherine1 qui aurait été fondé à La Rochelle en 1180 par Aliénor d’Aquitaine (encore elle, décidément, quelle santé !). Mais comme la charte n’a pas été retrouvée, (ce qui fait qu’on n'est sûr de rien), les autres pièces de l’abbaye prennent plus de valeur. La première n’est pas datée mais est, paraît-il,  antérieure à 1215. C’est le testament d’un bourgeois de La Rochelle, nommé Pierre Foucher. Il y confirme les donations qu’il a faites à Fontevraud et parmi elles, figurent « la maison et les vignes de Pierre Foucher à Rompsay, Runchai », lesquelles payent un cens à l’Aumônerie de La Rochelle. Au nombre des exécuteurs testamentaires […] se trouve le célèbre Alexandre Aufredi, fondateur de ladite aumônerie et donc bien intéressé par la donation !  

Conclusions :

1.     Au début du XIIIème siècle  déjà, de riches bourgeois rochelais avaient des biens à Rompsay.

2.     Au début du XIIIème siècle déjà, la vigne était cultivée à Rompsay.

3.     « Runchai » est un des noms de Rompsay.

1 Ce prieuré organisait des processions à travers la ville de La  Rochelle, disent les archives et Dominique Mailles (inventaire topographique - Patrimoine de France). Dominique Mailles ajoute que l'historien Jourdan [?] le situe près de l'angle nord-ouest et en dehors de la première enceinte. Il est en revanche inclus dans l'enceinte  et apparaît fortifié lors du siège de 1573. Après le siège de 1628, les religieuses ne réintégrèrent pas la ville et seul le nom de la rue Sainte-Catherine -aujourd'hui Arcère- en garde le souvenir...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau