fouilles sur le site des Quatre Chevaliers

 

Point Commun décembre 2008

 

Fouilles archéologiques

aux 4 Chevaliers, à Périgny

 

« Nous pensions retrouver des traces du Fort des Salines, deuxième rideau des fortifications de La Rochelle, ou simplement ses douves » indique François Ferron, Directeur du pôle aménagement et patrimoine de la Communauté d’Agglomération. Mais les fouilles préalables entreprises sur l’ancien site Triaxe de Périgny où la Communauté d’Agglomération doit réaliser une zone d’activités à caractère artisanal et tertiaire, n’ont rien donné de tout cela : le site ne serait pas que moyenâgeux mais aussi… néolithique. C’est pourquoi depuis fin octobre, 5 des 27 hectares qui le composent font l’objet de fouilles plus poussées. « Selon la qualité et l’intérêt des découvertes, certaines parties devront sans doute être conservées » poursuit François Ferron. Il est par ailleurs prévu de préserver des alignements d’arbres, très distincts sur les photos aériennes et qui figuraient déjà dans les cartographies anciennes. Les fouilles ne perturberont pas le démarrage de la première tranche des travaux d’aménagement du site des 4 Chevaliers à Périgny."

 

Le diagnostic établi par Ludovic Soler, du service départemental d'archéologie de la Charente-Maritime, indique qu'"une vaste enceinte néolithique [...] fut découverte".

 

"L’enceinte des quatre chevaliers de Périgny tournée sur la façade atlantique, est à rapprocher de celles réparties sur le pourtour sud du marais poitevin."

 

"[elle] présente la particularité d’être une enceinte à fossé interrompu unique, ce qui, sans être exceptionnel, est relativement rare. À Périgny, l’homogénéité apparente du mobilier attribuable au Néolithique récent, laisse penser que nous avons affaire à une enceinte fréquentée sur un laps de temps relativement court et non perturbée lors des périodes suivantes. Ceci est également suggéré par la régularité du mode de remplissage des fossés. À cela s’ajoute l’intérêt de la présence d’un dépôt humain au sein du fossé."

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau