l'école à Aytré

L’école

Sous l’Ancien Régime l’instruction était l’affaire des religieuses. En 1720 quatre sœurs de la Sagesse faisaient l’école dans une succursale des Augustins, rue des Châteliers, l’actuelle rue de la gare. En 1756, des écoles chrétiennes étaient tenues par des sœurs de Saint-Vincent-de-Paul.

Sous la Révolution, une école communale fut ouverte et le curé constitutionnel Jacques-Henri Michaud venait faire classe au presbytère. Le premier instituteur communal laïc fut Jacques Papin, titularisé en 1838.

En 1843, la commune acheta « La Roche au bois » (emplacement de l’école Jacques Prévert). Les bâtiments furent remis en état en 1844 pour y implanter la maison d’école. Jusqu’en 1865, les institutrices des filles furent des religieuses.

En 1897, une école congréganiste des sœurs du Sacré-Cœur s’implanta rue Albert Ier. Elle ne cessera de fonctionner qu’en 1935.

La salle et le groupe scolaire Jules Ferry furent inaugurés en mars 1935. En mars 1952 fut commencée la construction de l’école de La Courbe. Après 1945, « le développement rapide de la commune nécessitera la création du groupe scolaire de la Petite Couture et de l’école maternelle des Cèdres. Et la constructin du CES des Galères complètera l’éventail des établissements scolaires de la commune. »

Retour à "Aytré" (histoires des voisins)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau