Le territoire de la commune

 

Aytré et la banlieue

À l’origine, le territoire d’Aytré allait à l’Ouest jusqu’à la Moulinette. Entre 1199 et 1216, le faubourg Saint-Nicolas fut annexé à La Rochelle et toute la paroisse fut inclue au XIIIème siècle dans la banlieue de La Rochelle après avoir dépendu de Châtelaillon.

Les visées de La Rochelle sur Aytré

En 1802, La Rochelle demande le rattachement de Tasdon à la ville.Lepréfet avalse cette demande en 1856 en laissant sur Aytré la Grande et la Petite Courbe.

La coupure d'Aytré

Malgré l'opposition d'Aytré, la loi appliquée le 15 août 1858 ramène Aytré à ses limites actuelles de 837 hectares contre 1240, en conservant La Courbe mais en perdant Tasdon.

Les hameaux d'Aytré

Avant 1858, la commune comptait 19 hameaux : Le Bourg, Mal-y-Dort, Bel Air, Beauchamp, Varaize, Les Deux Moulins, Le Moulin d'Enville, Le Mourillon, La Moulinette, Tasdon, Le Petit Fourneau, Le Grand Fourneau, Coureilles, Les Minimes, Bongraine, Baisse-Lune, La Grande Courbe, La Petite Courbe, La Demi-lune. Le recensement indiquait en 1846 233 maisons, 318 ménages et 1451 individus.

Retour à "Aytré" (histoires des voisins)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau