les maires d'Aytré

Les maires d’Aytré

Le premier maire fut Jean Boullange, puis, en 1795, Callaud. En 1800, Joseph Chartreau et en 1804, Frédéric Becker, propriétaire des Charmilles se succédèrent à la mairie.

En 1816, ce fut Victor Bonamy de Bellefontaine, propriétaire du château des Réaux, puis, en 1820, Laurent Sourisseau.

Frédéric Becker, fut à nouveau maire de 1830 à 1847. Protestant, il eut à faire face à l’opposition du curé Bernard qui put se réjouir de la nomination pour lui succéder du catholique  Grossetière en 1848, nouveau propriétaire des Réaux depuis 1838 et qui décida de l’agrandissement de l’église. Il décéda en 1851 et Théodore Damien lui succéda et resta maire 32 ans, puis conseiller municipal jusqu’à sa mort en 1886.

 En 1883, le comte Louis de Villedon fut nommé par le préfet puis élu en 1884 alors qu’il est devenu propriétaire des Charmilles.

En 1886, Émile Fessart, en 1888 Théodore Farran (qui avait acheté les Charmilles) devinrent maires. Favorable à l’école laïque, ce dernier fit construire la mairie, l’école (devenue ensuite « groupe Prévert »), mit fin aux écoles congréganistes et implanta le bureau de poste et un bureau de bienfaisance.   Il reçut, le 15 août 1890, le président Sadi Carnot, venu en train à Godechaud assister à des courses de chevaux, après avoir inauguré la veille le bassin de La Pallice.

Georges Agier lui succéda en 1904, puis Jean Roblin en 1907. Suite au décès de Roblin en 1907, Henri Couillaud fut élu, mais décéda à son tour  en 1909. Ismaël Naud, Frédéric Nallet en 1912 précédèrent les deux mandats de Pierre Gaillard (1914-1925), mis en minorité par son conseil municipal. Alphonse Joguet fut élu. Il fit construire la salle Jules Ferry, créa la Société Laïque d’Éducation Populaire et s’intéressa à la plage d’Aytré.

Lucien Chartier devint en 1935 le premier maire communiste de la commune. Les conseillers municipaux communistes déchus en mars 1940, le conseil fut dissous en mars 1941 par Vichy. Le préfet nomma Jean de Bonnaventure à la mairie puis en 1942, Alphonse Joguet et William Naud en 1944. Lucien Chartier fut rétabli dans ses fonctions de maire par le Comité de Libération.

Fernand Touchet fut élu maire en 1945, réélu en 1947 et en 1953. Il mourut en 1954. Jean Penhoat lui succéda et mourut à son tour. René Renaud lui succéda en 1965. Enfin, Jean-Claude Parage fut élu trois fois : 1971, 1977 et 1983, Pierre Garnier, [trois fois] : 1989, 1995 [et 2001].

La mairie

Jusqu'en 1843, la commune louait une maison pour réunir le conseil municipal à l'angle des rues de la Cité et Albert Ier. Elle acheta ensuite la propriété de "La Roche au Bois", près de l'église. Un nouveau bâtiment y fut construit en 1898. En 1947, la mairie fut transférée aux Charmilles.

Retour à "Aytré" (histoires des voisins)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau