seigneurs et maisons nobles d'Aytré

Les seigneurs d'Aytré

Le premier seigneur d’Aytré dont on retrouve la trace est Aimeri de Resse (fin du XIIème) (sans doute un descendant de pirates normands). On trouve ensuite Gilbert Chasteignier, aussi seigneur de La Meilleraie et de Réaumur, et son fils Simon en 1318. Les Chasteignier furent seigneurs de la Salle d’Aytré jusqu’en 1514 date à laquelle Jean Chasteignier vendit cette terre à Jacques du Lion. Yves du Lion, maire de La Rochelle, vendit ses terres à Claude d’Angliers, également seigneur de la Sauzaye,  en 1556.

En 1596, Antoine Courault, receveur des traites de Saintonge, ville et gouvernement de La Rochelle, seigneur de Coureilles et de Périgny, achèta la baronnie de Châtelaillon comprenant la Salle d’Aytré, baronnie qui échut finalement en 1615 à Daniel Green de Saint-Marsault.

En 1651, la Salle d’Aytré fut démembrée par le baron de Châtelaillon en faveur de Pierre Guillemin pour constituer la seigneurie d’Aytré, comprenant le château des Réaux avec ses terres jusqu’à La Jarne, le Bourg jusqu’à La Courbe actuelle.

Les maisons nobles

La Barrouère : maison noble du faubourg de Tasdon fut annoblie en 1616 moyennant 600 livres au profit de Margueritte Chauvin. Elle fut au XIXème siècle la propriété de la famille Franquefort. Construite au XVIIème siècle par la famille Green de Saint-Marsault, « elle se composait encore en 1907 d’une grande cour carrée autour de laquelle s’articulaient une maison de maître avec pavillon central, les servitudes, granges, remises, treuils, celliers ainsi qu’une chapelle. »

La maison de Coureilles fut au XVème siècle la propriété des Azay et des Girards. En 1473, Hugues Pastoureau, maire de La Rochelle, était seigneur de Coureilles. Jehan Nicolas, seigneur de Coureilles, fut maire de La Rochelle en 1563. La seigneurie fut au XVIème siècle en possession de la famille Nicolas et le resta jusqu’en 1627. Après 1714, la famille Reignier posséda Coureilles jusqu’en 1813.

Retour à "Aytré" (histoires des voisins)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau