miracle et rénovation

Miracle à Saint-Cybard

Lorsqu’en 1983, la fille du maire, Michel Rogeon, se maria en l’église de Périgny, l’archange Gabriel,  dont la statue dominait l’assemblée, réagit aux vibrations musicales en détachant une de ses ailes qui alla –miracle (?)- s’écraser à quelques centimètres de l’occiput jugé mécréant de Marcel Ferrois, conseiller municipal (communiste).

Rénovation

Est-ce à la suite de cet incident ? Des travaux importants furent entrepris  par la municipalité de 1984 à 1988. On refit la charpente à neuf, reprit les voûtes extérieures, remania la couverture avec des tuiles au clou cuivre, refit les enduits à la chaux et nettoya les pierres, tandis qu’à l’intérieur, le sol fut dégagé et déblayé sur 50 centimètres pour pouvoir y intégrer un chauffage au sol. Le tout pour la modique somme de 4 332 000 F payée par tous les contribuables, quelque soit leur confession ou leur non-confession !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau