Créer un site internet

Bique satanique

Bique satanique

 

On aurait pu la nommer Souffrette cette biquette,

Lorsqu'elle était jeunette, son maître, disons…

Deux sabots fourchus et cornu comme l'enfer

Lui confia une mission … d'observation.

 

Pouvait-elle veiller sur l'Orb et sa vallée,

Épier les villageois sous la croix assemblés :

Il les avait ouïs sous leur fardeau ployés

Ahaner leur foi en escaladant le sentier !

 

Alors, fuyant son quiet troupeau

Elle s'aventura vers les trous à bauxite

Où parmi les rochers  et les fourrés d'en haut

Elle vécut longtemps en fausse cénobite.

 

Lorsqu'elle s'avançait, fière comme Artaban,

Humant le vent au-dessus des vignes à Bonnafé

D'aucuns croyaient qu'elle annonçait le mauvais temps

Car le souffre diablement encore elle sentait.

 

Il fallut qu'un jour un mécréant par la pauvrette fasciné

Grimpa tout là-haut par la tour de l'Anglais

Pour que chacun puisse enfin constater

Qu'on pouvait bien sans dommage s'en rapprocher.

 

Depuis lors, l'anachorète n'a plus toujours tort

Mais la croix vermoulue a perdu ses ors

Chaque bourrasque sur son rocher la fait branler

Elle craint désormais l'ire de la tarasque endiablée.

 

19 septembre 2001

Ajouter un commentaire

 
×