Périgny : guerre de l'étymologie

 

 D’où vient le nom de « Périgny » ?

S’agit-il vraiment d’un « péré igné », c'est-à-dire d’une digue, d’un passage à gué qui aurait brûlé lors d’un incendie, comme la situation géographique du lieu pourrait le laisser penser, si on considère que la rue du Péré actuelle longe la Moulinette ? C’est l’explication proposée par Louis Étienne Arcère en 1756.

 Le site Internet de la ville évoque plutôt une autre hypothèse très proche mais tout aussi fragile : Le nom serait construit sur un reste de latin populaire «petra ignitis» (pierre brûlée) indiquant un incendie particulier.

À Périgny-sur-Yerres- on préfère une étymologie faisant référence à « Patrinius », nom romain qui aurait été celui d’une villa - c’est d’ailleurs aussi l’explication fournie par Jean Marie Cassagne et Stéphane Séguin dans leur « origine des noms de villes et villages de Charente-Maritime », (éditions Bordessoules, 1998) - Voir aussi "Tourisme Info Charentes"- et c’est l’hypothèse première du site Internet de la ville.

Mais alors, qu’en est-il des nombreux autres lieux nommés Périgny que l’on trouve en France ? Qu’en est-il pour le Périgny de l’Allier, celui du Calvados, ou celui du Loir-et-Cher ?

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau