menace sur la crèche

Jeudi 17 Décembre 2009, Sud-Ouest annonce que SITEL se retire de la crêche d’entreprise de la Zone Industrielle en expliquant  qu’elle fait le choix de l’emploi ! ?

 


SITEL. La direction explique pourquoi elle s'est retirée de la crèche d'entreprises de Périgny

Des emplois plutôt que la crèche

 « Nous avons dû faire des choix budgétaires et notamment suspendre des projets comme la crèche. Nous sommes conscients du désagrément mais il s'agissait véritablement de sauvegarder l'emploi avant tout ». Hier, Alexandre Des Mazis, responsable marketing Europe pour Sitel, a été chargé de fournir une explication suite au désistement du centre d'appels téléphoniques implanté à Périgny dans le fonctionnement de la future crèche interentreprises (lire notre édition de samedi).

Fragilisée durant l'été par le départ d'un de ses plus gros clients qui a délocalisé ses activités au Maroc, la direction explique aujourd'hui qu'elle a préféré sauver les 150 emplois menacés. « La priorité de l'entreprise a été de sauver l'emploi. Et cette décision a forcément généré des frais », poursuit Alexandre Des Mazis.

Pourvoir les places

Sitel avait réservé dix berceaux, soit un quart de la capacité globale de la crèche. Elle aurait dû financer les places à hauteur de 100 000 euros par an. Un désistement qui ne remet toutefois pas en cause l'ouverture de la crèche prévue pour le 4 janvier prochain. Pour l'Union départementale des affaires familiales, il s'agit désormais de pourvoir au plus vite les dix places laissées vacantes. L'accueil des enfants a donc été élargi à tous les employeurs de l'agglomération rochelaise, avec priorité pour les parents travaillant en horaires décalés et les familles monoparentales.

Pratique. La crèche interentreprises ouvrira tous les jours (sauf le dimanche) de 6 heures à 21 h 30. Renseignements au 05 46 28 37 00.

Auteur : A. L.

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau