École maternelle

  La décision de construire un « groupe scolaire » (c’est-à-dire d’agrandir l’école élémentaire) avait été prise en juillet 1968 et l’architecte Grizet avait été chargé d’en établir les plans, la construction ayant lieu dès l’année suivante.

Mais les effectifs scolaires continuaient à grimper. La municipalité de Périgny, déjà en charge de la construction d’une partie de Villeneuve-les-Salines et aux prises avec la création de la zone industrielle, n’était pas unanime. Certains, comme Monsieur Larmet, se seraient bien contentés d’ajouter au groupe scolaire quelques classes enfantines comme à Rompsay. Mais l’Inspectrice départementale des écoles maternelles, elle,  préférait la création d’une école de 4 classes.

De son côté, réuni en Assemblée générale le 22 septembre 1971, le conseil local des parents d’élèves rédigea une motion dans laquelle il constatait : « la commune de Périgny a depuis longtemps une population et un effectif d’enfants suffisants pour justifier la création d’une école maternelle. Son extension constante et rapide laisse présager une aggravation de la situation. La mesure prise par les services de l’Académie autorisant les enfants de Périgny-bourg à fréquenter l’école maternelle de la ZUP [Villeneuve-les-Salines] n’est que temporaire. Le conseil des parents d’élèves regrette donc que les services publics n’aient pas été saisis d’une requête officielle de la municipalité. […] »

Du coup, en octobre 1971, le conseil municipal décida la création d’une école maternelle de 4 classes à Périgny sur un terrain communal de 4386 m2, « du fait que l’effectif d’enfants d’âge préscolaire est d’environ 120 » et l’architecte Boutet fut chargé de concevoir ce projet.

Mais ce n’est qu’en 1974 que le projet fit l’objet d’un avis favorable de l’Inspecteur d’Académie.

Les travaux purent commencer en 1975 par la construction d’une première tranche, comprenant un logement, les classes n°1 et 2, une salle de repos, une salle de jeu, une tisanerie, des réserves et chaufferies, le tout pour la somme de 820 520 francs pour le paiement de laquelle  la commune obtint une subvention de 174 800 francs et réalisa auprès du Crédit Agricole un emprunt de 200 000 francs.

L’école fut opérationnelle pour la rentrée de l’automne 1975. La première directrice fut Annick Bourdin.

105 ans après son école élémentaire, et moins de 20 ans après son école primaire de Rompsay,  Périgny tenait son école maternelle.

En 1979 fut décidée la construction d’une classe supplémentaire qui fut mise en service en mars 1981 car « le conseil, devant l’urbanisation de la commune, avait pris conscience de l’augmentation des effectifs et admis le principe de l’extension ». Avec 144 élèves d’âge préscolaire en 1989-1990, une sixième classe fut finalement ouverte à la rentrée 1991, une septième en 1994 et une huitième l’année suivante.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau