Le canal de Marans à La Rochelle

On l'appelle à Périgny le "canal de Rompsay". C'est en réalité le canal de Marans à La Rochelle.

En projet dès le XVIIIème siècle, la voie d'eau qui devait permettre de relier Paris à La Rochelle par le canal de Briare, la Loire, la Vienne et le Clain, allait commencer par le creusement d'une rivière de Niort à La Rochelle.

Le baron de Chassiron en avait présenté le projet au Conseil des Anciens, Napoléon  décida sa réalisation par un décret du 28 messidor an XIII (17 juillet 1805), mais les travaux, qui commencèrent aussitôt, durèrent 80 ans et le canal était devenu obsolète dès sa mise en service ! Dès 1871, la voie ferrée La Roche sur Yon - La Rochelle qui empruntait ses berges était opérationnelle.

Construit jusqu'au milieu du siècle par des forçats (Espagnols et Italiens encasernés pour la plupart au "Château Milan", sur la route de Rompsay à Dompierre),  pour ses travaux les plus pénibles, comme le creusement des 800 m du tunnel Saint-Léonard, le canal connut de nombreuses vicissitudes, nécessitant des ouvrages d'art compliqués comme des écluses implantées en plein marais et dut faire face à des problèmes inattendus, comme l'assèchement des puits de Rompsay et de Chagnolet par exemple.

 La navigation ne put y commencer qu'en 1884 et le traffic s'estompa jusqu'en 1900 pour définitivement s'arrêter en 1914. Il faut dire que le voyage par bateau à fond plat hâlé par un cheval ou à mains d'hommes durait 8 heures de Marans à La Rochelle et il fallait compter 5 jours pour pousser jusqu'à Niort. Un vapeur, le Brieux, y navigua pourtant  pendant quelques années. 

Devenu la propriété du Conseil Général de la Charente Maritime depuis 2007, le canal constitue un lieu très prisé des promeneurs, des pêcheurs et des sportifs qui sont nombreux à parcourir ses berges. Il fait l'objet d'un projet important de valorisation.

 

Une excellente étude en a été faite par Yann Cussey, Claire Peyron et Christine Redien-Lainé, du service de l'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes, dans l'inventaire du patrimoine de la communauté d'Agglomération de La Rochelle 

Voir également l'étude de l'association écologiste CIPRES réalisée en 2003.collectif CIPRES canal de Rompsay.pdf

Voir aussi "Histoire et patrimoine des rivières et canaux"

Mais l'ouvrage de référence est celui d'Henri Blanche, "Essai sur l'histoire de la construction du canal de La Rochelle à Marans", 1978.

306968-10150939974649118-1086063412-n.jpgLe 24 juin 2012, le canal a été le héros d'une pièce de théâtre "Le vilain petit canal et la Suzanne enchantée", jouée pour la première fois devant plus de 600 spectateurs enthousiastes sur la rive même du canal, face au lycée professionnel de Rompsay. Le spectacle, donné dans le cadre de la fête "Un dimanche au bord de l'eau" des quartiers Villeneuve-les-Salines et Petit-Marseille, retraçait les 200 ans d'histoire du canal. Il était joué et chanté par les habitants des quartiers et mis en scène par Anie Schindler du théâtre Guinguette.  Voir en cliquant ici des photos du spectacle.


        Le canal en photos 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau