Joseph Aristide Pillot

 

 

 

 

Né le 28 juin 1800 à Mauzé, Aristide était le fils de Pierre Jacob Pillot.

Il céda lui aussi à "l’appel du Nouveau Monde" et  rejoignit son oncle Abraham à Porto Rico, oncle  qui avait été chassé de Saint-Domingue par la Révolution de Toussaint Louverture. Devenu propriétaire en 1836 il fit fortune dans les plantations.

De retour en France dès 1839 au plus, Aristide acheta le 14 septembre 1842 pour la somme de 128 000 francs, le « Prieuré de la Vaurie », le domaine de Périgny et une partie de celui du Morillon. Les deux domaines couvraient 71 ha 08 ares 45 centiares.

Il obtint le 4 septembre 1844 une autorisation du maire de Périgny pour empierrer le chemin de Périgny à Aytré et passant devant la Vaurie.

Conseiller municipal depuis  1843 (il prête serment le 16 juillet), c'était le principal contribuable de la commune et il fut nommé maire par le préfet en mai 1846 et le restera jusqu'en 1848. Toujours conseiller municipal, il n'assistera plus aux conseils. 

Il mourut à Périgny le 23 février 1871.

Joseph Aristide était marié à Marie Clarisse Clerc-La Salle, cousine de Suzanne Aimée, (les deux cousins avaient donc épousé les deux cousines, son cousin Hyacinthe ayant épousé Suzanne Aimée Clerc du Fief Franc), née le 20 novembre 1816 à Niort et morte le 31 janvier 1896 à La Rochelle, dont il eut 4 enfants :

Marie Jeanne , née le 3 novembre 1839 à La Rochelle et morte le 3 août 1901 à Aytré.

Maurice , né le 20 août 1841 à Mauzé, mort le 6 octobre 1899 à Saulgé (86).

 

Mathilde , née le 10 mars 1843 à Périgny, morte le 10 février 1921, était mariée à Baptiste Célestin Sureau-Lamirande. C’est elle qui hérita du château en 1896 mais ne l’habita jamais.

Louise , née le 28 janvier 1845 à Périgny, mourut en 1926 à Sanchez en République Dominicaine.

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau