La situation sociale dans la ZI

 

CRÈCHE D'ENTREPRISE

La première crèche inter entreprises de la région s'installe  fin 2009 à Périgny !

C'est une première dans la région : une crèche inter entreprises a vu le jour fin 2009 sur la Zone industrielle de Périgny ; une initiative de la communauté d’agglomération de La Rochelle, menée avec l’UDAF du département sur un site qui rassemble quelques 7000 salariés. La première pierre de la crèche interentreprises de Périgny a été posée le 13 février 2009. L'Union départementale des associations familiales (Udaf17) a convaincu de nombreux partenaires : la Communauté d'agglomération de La Rochelle et des entreprises (Léa Nature, Geneviève Lethu, Edf). D'autres doivent suivre.

42 berceaux seraient disponibles d'ici un an. 22 emplois seraient créés.  17 décembre 2009 : SITEL se retire... Menaces sur la crèche ?

Il aura donc fallu 45 ans pour voir le premier équipement social de la zone industrielle !

 

DELPHI

 Delphi impose le chômage technique en décembre 2008 et menace de supprimer une centaine d'emplois à court terme et de délocaliser. Une nouvelle réduction d'effectifs est  programmée en janvier 2014. Sud-Ouest évoque en septembre 2014 la rumeur d'une possible fermeture complète du site en 2016. Après avoir traité de "rumeurs infondées" ces bruits de fermeture, la direction avouait en mars 2005 qu'elle avait programmé la fermeture complète du site de Périgny pour 2016 ou 2017. 

 (voir la rubrique Delphi et sa sous page associée sur le dossier de presse sur Delphi).

 

 DUFOUR

Dufour Yachts (chantier naval, 500 salariés) a engagé six semaines de chômage technique depuis octobre 2008. (voir l'article "l'oligarchie ne nous mènera pas en bateau" sur le blog "Rue du Blogule Rouge").  

(Voir ci-dessous la vidéo de la manif du 20//04/2010) 

Fin avril 2010, 150 salariés entreprennent une action de débrayage quotidien de 2 heures pour réclamer une augmentation salariale de 5%. Mais en mai de la même année, FO et la CGC acceptent de signer pour 1,5% d'augmentation, ce que refusent toujours la CGT et la CFTC. Le 28 mai, 130 salariés débrayent encore.

En décembre 2011, la direction annonce l'arrêt de la production du 5 décembre jusqu'au 4 janvier 2012. "L'automne a été difficile. Je mets les personnels en vacances, ils seront payés et ne produiront pas de stock" essaye de se justifier Salvatore Serio. Les syndicats sont pessimistes. "C'est reculer pour mieux sauter" commente la CGT.

Le 21 mars 2012, on apprenait que les 410 salariés de Dufour seraient en chômage partiel, par roulement, jusqu'à l'automne ! Voir l'article de Sud-Ouest : Charente-Maritime : "29 semaines de chômage partiel pour les salariés de Dufour"

Et en 2013, l'entreprise continue sur le même mode en annonçant dès février que le chômage partiel sera "réactivé" jusqu'en avril ! Voir ici l'article de Sud-Ouest, "Dufour Yachts réactive le chômage partiel jusqu'en avril".

En septembre 2013, 3 articles successifs de Sud-Ouest nous informent que les collectivités locales (Région, département, CDA) vont donner à Dufour 7 millions d'euros pour lui permettre de sauver ses emplois en épongeant une partie de sa dette. Le tribunal administratif devra statuer le 17 septembre 2013 sur la nouvelle société qui devrait voir le jour, NewCo (constituée par le PDG Salvatore Serio le directeur administratif et financier, Vincent Guillon et 4 autres managers pour racheter Dufour à ses propriétaires depuis 2010 : Anchorage Advisors et Oaktree Capital), et ses possiblités réelles d'exploitation.

Voir ici les articles de Sud-Ouest du 19 septembre 2013, Le SOS de Dufour Yachts, 432 emplois seraient préservés avec le sauvetage de Dufour Yachts,  la réaction de Rue du Blogule Rouge le même jour :  Dufour sauvé par l'argent public ? et l'article de Sud-Ouest du 20 septembre 2013 : Les dirigeants de Dufour Yachts posent cartes sur tables. En 2015, cependant, la situation, si on écoute Sud-Ouest, semble être rétablie : Salon nautique, de petits de Charente-Maritime dans le grand bain (27/11/2015).

 

LA POSTE

Le 5 juin 2013, La Poste annonce la fermeture prochaine du site de la rue Le Châtelier où travaillent 50 personnes. Voir ici l'article de Sud-Ouest.

La Poste à son tour va supprimer 130 emplois par la fermeture programmée de la plateforme de tri de Périgny et le transfert de ses activités à Poitiers. Voir ici l'article de Rue du Blogule Rouge : Pour la poste, prenez du rouge !

 

PLANET FUN

 Le 20 septembre 2013, on apprenait les grandes difficultés de trésorerie de Planet Fun. Voir ici l'article de Sud-Ouest : Planet Fun à la peine. 2 ans et demi plus tard, Sud-ouest évoque une remise en selle pour l'entreprise mais elle se fera avec 17 salariés au lieu de 109. Voir ici l'article de Sud Ouest :Planet fun remise en sellePlanet fun : remise en selle (135.51 Ko)

 

SITEL 

7 mai 2010, SITEL annonce le recrutement de 500 employés ! Mais n'a toujours pas les moyens de soutenir la crêche !

Le 18 novembre 2011, Sud-Ouest, dans un article signé par Frédéric Zabalza signale que  le centre d'appels Sitel recrute encore !

Février 2012, "Sitel mène une politique du coup de bâton"

"Allô ! SITEL ?" sur Rue du Blogule Rouge

Nouvelle grève en juillet 2012

 200 salariés débraient en mars 2014 Voir aussi : "il y a eu de la friture sur la ligne".

Tout cela n'empêche pas Alain Babaud dans Sud-Ouest du 25 décembre 2014 de discerner dans Sitel une entreprise au grand coeur !

 

SOROMÉTAL 

Octobre 2007 avait déjà vu la situation de SOROMETAL se dégrader pour finalement aboutir après un redressement judiciaire le 3 février 2008 à la fermeture en mars de la même année, malgré le combat mené par les 44 salariés auxquels on avait tout promis l'année précédente, même une usine neuve ! "Sorométal, depuis trente ans, c'était une entreprise spécialisée dans la fabrication de constructions métalliques, une entreprise plutôt discrète dans le paysage industriel rochelais. De celles dont on ne se préoccupe pas tant qu'elle fonctionne sans poser de problèmes" (Sud Ouest).

Voir l'article SO du 4 mars 2008

 

SPARCRAFT

Le 25 avril 2013, la société Sparcraft, fabricante de mâts de bateaux, frôlait la mise en liquidation mais était reprise in-extremis par la société Deck, moyennant quelques licenciements. Voir ici l'article de Sud-Ouest.

 

SPIRAL 

Spiral (équipementier auto à Périgny, 68 salariés), en cessation de paiement, attendait un repreneur depuis 2008. En liquidation judiciaire en 2010 . Les employés espéraient trouver un repreneur, mais on apprenait le 16 juin 2010 la cessation d'activité de l'entreprise et le licenciement de ses 31 salariés .

Voir les articles SO du  11 mars 2010 - du 17 mars 2010 - du 16 juin 2010

 

URBASER

La société espagnole qui a succédé à la société Nicollin pour le ramassage en DSP des ordures ménagères a connu un conflit important dès ses premières années d'implantation à Périgny. Voir les articles de Rue du Blogule Rouge : Grève illimitée des éboueurs (avril 2012), Des questions après la grève des éboueurs de La Rochelle (Mai 2012) et Ramassage des ordures, traitement des déchets, pourquoi pas une régie  ? (Janvier 2015).

 

 

 

 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau