de 1632 à 1789

1639

Le présidial de La Rochelle confirme l’échange de terres entre Périgny et Aytré.

1641

Henri de Queux et sa femme Cassandre Cardet  (veuve d’Abraham Cardet et fille d’Antoine Couraud) vendent la moitié de la terre de Périgny  pour 25000 livres au sieur Potier qui ne peut la payer et doit la restituer.

1648

Les de Queux se retirent à Saint Jean d’Angle

1651

La fille des de Queux épouse le sieur Pierre Le Goux

1652

Le curé Guy Masson remplace Jacques Faluau.

Visite pastorale de l’évêque Raoul de la Guibourgère.

1663

Visite pastorale de l’évêque Henri-Marie de Laval de Bois Dauphin.

1664

Pierre Le Goux vend Périgny à Henri Régnier.

1673

Pierre Le Goux s’enfuit en Angleterre pour des questions religieuses.

1684

Visite pastorale de l’évêque Henri de Laval de Bois Dauphin.

1694

Démêlés de Pierre Régnier avec le curé de Périgny

1695

Jacques est curé.

Visite pastorale (25 avril) de l’évêque Charles Madeleine Frézeau de Frézelière. Il trouve l’église « en bon état ».

1699

Curé Leez.

Visite pastorale de l’évêque Charles Madeleine Frézeau de Frézelière (27 avril).

1704

Pierre Régnier fils hérite de la terre.

1723

Visite pastorale de l’évêque Etienne de Chamflour (12 avril).

1732

Au cours de sa visite pastorale (18 mai), L’évêque, Roch de Menu de la Charnizai, s’aperçoit que le curé Jacques Grouard fait passer son vin à travers l’église pour le mettre dans son chey. Il le met à l’amende et règle aussi l’ordonnancement de l’église de Périgny quant au banc du seigneur Régnier.

1755

Pierre Henri Régnier (1688-1773) épouse Françoise Eugénie Claëssen, fille de Nicolas Claëssen, ancien directeur de la Compagnie des Indes.

1773

Achat de la terre de Coureilles par Pierre Charles Martin de Chassiron et Françoise Jouïn de La Tremblaye son épouse

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×