de 1789 à 1850

1790

Paumier Beauchamps est élu maire le 31 janvier, il démissionne le 28 mars. Le curé Marie Jean le remplace.

1791

Marie Jean démissionne. Il est remplacé par Henri Kertzen le 6 février.

Arrivée du curé Trioullier, prêtre constitutionnel.

1792

Coureilles est vendu à Nicolas Valete par les époux Chassiron en échange d’une rente viagère à la veuve de Pierre Régnier, remariée à Ambroise Eulalie Malartie, Françoise Eugénie Claëssen.

Jacques Chagneau est maire en remplacement de  Henri Kertzen.

1795

Lescuyer est maire (22 novembre).

1800

Pichon est maire (29 juin).

1801

Lescuyer est maire à nouveau (15 février).

1802

 

Benjamin Auguste Valete, négociant à Tours, vend la terre de Périgny et le domaine de la Roche Barangère à Charles Pierre Pandin de Rommefort et Marie Adélaïde Fleuriau son épouse (24 décembre).

1805

Début du creusement du canal de Marans.

 Pandin de Romefort est nommé maire (12 août).

1806

 

Napoléon, empereur des Français et Roi d’Italie, signe un décret maintenant Pandin de Romefort dans la possession de Périgny (21 août).

 

1807

 

Les Romefort vendent (18 octobre) à madame Sabatier le domaine de la Pommeraie, soit plus de 33 hectares dont 28 de vignes et terres labourables et 3 ha de jardin d’agrément, domaine hérité de la mère de Marie Adélaïde Fleuriau, Françoise Liège qui l’avait constitué en partie par héritage, en partie par achat de lots séparés.

1813

La dame Sabatier vend la Pommeraye aux époux Tostee.

1820

Roi est maire.

1823

 

Mort de Pierre Pandin de Romefort au château de Coureilles (11 novembre).

1825

Roi démissionne de la mairie (avril). Il est remplacé par Pluvillière puis par Bonpland.

1829

Installation d’une première sècherie de poissons à Périgny.

1831

 

Madame de Romefort échange (18 août) avec monsieur et madame Rasteau, des terres appelées « le Pré carré », commune de Périgny avec une vigne située à la Vaurie.

   

1833

Mort de Marie Adélaïde Fleuriau (3 avril) , veuve de Pandin de Romefort, à 66 ans,  au château de Coureilles.

 

 1834

Installation d’une deuxième sècherie à Périgny.

1842

 

(14 septembre) Joseph Aristide Pillot achète le prieuré de la Vaurie le domaine de Périgny et une partie de celui du Morillon, soit plus de 71 hectares,  pour 128 000 francs.

 (3 juillet) Nicolas Millet succède à Bompland à la mairie.

1843

Le projet d’une nouvelle église est lancé.

 Guillaume Faugas est curé en remplacement de Bonpain.

1844

 

Joseph Aristide Pillot obtient du maire de Périgny l’autorisation d’empierrer le chemin de Périgny à la Vaurie (4 septembre).

1846

Pillot est nommé maire par le préfet.

1848

Millet est élu maire. Le projet de nouvelle église est abandonné.

1850

Millet est révoqué en mai. Il est remplacé par Lebiguais.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×